A quoi faut-il penser quand on réserve un lieu pour sa cérémonie?

Ces conseils, je les donne à mes mariés, mais bien souvent quand ils me contactent ils ont déjà réservés un lieu et nous devons faire avec les avantages et inconvénients de ce dernier.

Ayant déjà célébré une septantaine de cérémonies, j’ai malheureusement déjà dû faire face à de nombreuses situations inconfortables.

S’assurer que le lieu est bien réservé pour vous

Vous avez trouvé le lieu parfait pour votre mariage, on vous confirme que la date est réservée pour vous, c’est génial. Mais n’oubliez pas une chose: avoir une confirmation écrite. Idéalement un contrat ou au moins un email qui prouve que le lieu est réservé pour vous.

Un couple avec qui j’ai travaillé a dû changer la date de son mariage car les tenanciers avaient enregistré une double réservation. Sauf que mes amoureux, contrairement aux autres, n’avaient rien signé.

C’est valable pour le lieu, mais également pour tous vos autres prestataires: photographe, traiteur, DJ, etc…

Etablir par écrit ce qui est compris dans le tarif de la location

Vous pensez avoir fait l’affaire du siècle en louant pour des cacahuètes un splendide jardin. Sauf que vous découvrez ensuite que les chaises ne sont pas comprises dans le prix. Ou, pire, qu’il n’y a pas de chaises ni bancs sur les lieux, les gérants ne se chargent pas de l’installation, les propriétaires vous autorisent à faire votre cérémonie, mais sur la place goudronnée vers le parking et pas dans l’herbe à côté du château car cela pourrait abîmer le gazon, etc…..

Bref, mieux vaut poser une question de trop que d’être finalement déçus. Et, encore une fois, avoir une confirmation écrite.

Le Plan B

La pluie

© Photo: Eric Berger

Je ne vous apprends rien si je vous dit qu’en Suisse, il ne fait pas toujours beau, même en plein été. On n’organise pas une cérémonie en extérieur sans avoir de plan B. Avant, on rigole en se disant que si jamais ce n’est pas grave, on ouvrira les parapluies et on portera des bottes. Mais, en surveillant la météo les jours précédents, je vous jure que ça rigole moins.

La première chose à laquelle on pense, c’est la pluie. Mais ça n’est pas le seul élément à prendre en compte, Dame nature ne rend pas toujours les choses agréables.

Le soleil

Pensez également au soleil qui peut devenir un vrai tortionnaire. Appréciez-vous de rester assis 45 minutes en plein cagnard? Avez-vous envie que votre grand-maman fasse un malaise ? Voulez-vous que l’on ne voie pas le regard de vos invités sur les photos car ils gardent leur lunettes de soleil ? Souhaitez-vous des photos de vous en train de froncer les sourcils et de faire la grimace car vous êtes éblouis? Et des questions de ce type, dont la réponse est généralement non, j’en ai encore plein.

Par conséquent, on n’organise pas une cérémonie en plein soleil ! Il faut de l’ombre. S’il n’y a pas d’arbres, prévoyez des parasols, des tentes ou des tonnelles. Eventuellement des chapeaux ou des ombrelles, mais cela ne couvre pas complètement et bouche la vue.

Evitez aussi le joli tapis blanc en plein soleil, c’est comme si vous étiez sur la neige et ça fait mal aux yeux.

Le vent

Vous avez prévu les tonnelles achetées en solde par votre oncle Marcel dans un magasin de bricolage, c’est bien. Sauf que ce genre de tente bon marché s’envole. Ou, pire, se casse s’il y a du vent. Louez du matériel de qualité si vous êtes dans un lieu exposé.

Le froid

© Photo LEM Photographie

Votre cérémonie a lieu au printemps, en automne, voire en hiver. C’est tout à fait possible de l’organiser dehors, mais prévenez vos invités et dites leur de prendre des couvertures et de bien s’habiller.

La taille de la salle

Vous avez 120 invités, mais la salle qui sert de plan B ne peut en accueillir que 50 assis, éventuellement 100 debout. Cela n’est pas un plan B. Il n’est pas agréable d’assister à une cérémonie debout, surtout si elle dure une heure. Il faut que vos invités puissent s’asseoir. Ils apprécieront mieux et seront plus attentifs.

Et….

Si les conditions sont trop contraignantes ou pas assez claires, renoncez et cherchez ailleurs. Cela vous épargnera bien des ennuis. Si vous vous sentez dépassés et que vous avez peur de faire un choix de lieu qui n’est pas adapté, engagez une wedding planner pour vous aider dans cette tâche.

© Grande photo: Philippe Glenz