Pourquoi une cérémonie laïque a-t-elle un coût ?

Parler d’amour et d’argent, c’est moche. Certes, mais on ne vit pas dans un monde où une licorne pâture dans chaque champ verdoyant avec un arc-en-ciel en arrière-plan. Même au pays des banques, c’est un sujet tabou. Soyons honnêtes et crevons l’abcès. Désolée, cet article ne sera pas très fun.

Je vais vous faire une révélation: je ne vis pas d’amour et d’eau fraîche. Les prêtres et les pasteurs non plus d’ailleurs, mais ils en parlent peu. Dieu et l’argent, ça fait désordre.

A l’église, ça n’est pas gratuit

On imagine qu’une cérémonie laïque ne devrait rien coûter car on pense qu’à l’église c’est gratuit. Or, c’est faux. Le quotidien « La liberté » nous le rappelait d’ailleurs dans un article paru le 10 août 2016. L’Eglise genevoise mentionne un coût de plus de 1400 francs pour le travail d’un pasteur. Et cela pour un travail qui est souvent moins personnalisé qu’une cérémonie laïque. Dans ce cas, qui paie? Cela dépend des cantons. Dans le canton de Fribourg où je réside, si l’on est membre d’une Eglise, on paie un impôt ecclésiastique. Le salaire des pasteurs et des prêtres est donc financé par ce dernier.

Dans les cantons protestants comme Neuchâtel et Genève, c’est plus compliqué. Il n’y a pas d’impôts. L’Eglise vit de dons. Et quand un couple se présente pour se marier, eh bien on lui parle d’un don sans mentionner de montant. Par conséquent, les couples n’ont aucune idée de ce qu’il faut payer. Toujours selon l’article de « La Liberté », ces dernières années, les couples ont donné en moyenne 670 francs pour leur mariage. Moins de la moité du coût réel… L’Eglise fait face à un souci de taille. Si vous vous mariez à l’église, pensez-y!

Parler d’amour c’est plaisant, pourquoi faudrait-il percevoir un salaire pour le faire ?

Cuisiner, jardiner, jouer avec des enfants aussi c’est plaisant. Mais c’est également un travail. Trouvez-vous scandaleux de devoir payer votre repas au restaurant, le paysagiste qui a planté les arbres de votre jardin ou l’éducatrice qui garde vos enfants à la crèche ?

Il y a bien entendu quelques célébrants qui font des cérémonies pendant leur temps libre par amour pour l’amour. Mais ils vivent d’autre chose. Et tout le temps qu’ils consacrent à autre chose, ils ne le passent pas à se former et à travailler sur les célébrations.

Qu’est-ce qui est compris dans les honoraires d’un célébrant ?

Tout d’abord, la majorité des célébrants ont suivi une formation qu’ils ont dû financer. Ensuite, certains (comme moi) continuent à se former. Pour progresser dans notre métier, nous lisons notamment des bouquins que nous ne trouvons pas forcément en bibliothèque, nous devons donc les acheter. Un officiant qui crée des cérémonies sur-mesure consacre en moyenne 40 heures de travail à chaque couple. Les mariages ont rarement lieu en centre-ville, nous avons donc en général besoin d’une voiture. Nous devons comme tout le monde payer nos charges sociale, AVS, assurance accident, etc… Nous avons besoin d’un lieu où travailler, d’un ordinateur, de vêtements, nous imprimons des documents, etc…

Célébrer des mariages, c’est merveilleux. Mais c’est un travail et tout travail mérite salaire. Faisons un petit calcul, avec un chiffre qui semblera déjà élevé pour certains. Si un célébrant vous demande 1000 francs pour une cérémonie, il sera donc payé 25 francs de l’heure. Et ça n’est bien évidemment pas ce qu’il va gagner net. Une fois toutes les charges déduites, il lui restera environ 17 francs de l’heure pour payer son loyer, ses impôts, son assurance maladie, sa nourriture, etc… Même un étudiant, pour un job non qualifié, ne travaille pas à ce tarif-là. Alors réfléchissez à ce que cela représente avant de penser immédiatement que c’est trop cher.

Se fixer des priorités

Il est clair que la majorité de la population a un revenu moyen et que, par conséquent, il y a des choix à faire. A moins que vous ne soyez le petit veinard qui a gagné à la loterie la semaine passée, vous n’y couperez pas.

La première question à vous poser est donc la suivante: qu’est-ce qui est le plus important pour notre mariage? Est-ce que c’est la robe somptueuse ? Servir du champagne à l’apéritif ? Inviter tout le village? Arriver sur les lieux dans une splendide voiture d’époque? Etablissez une liste de priorités et investissez en fonction. Et posez-vous une question essentielle: pourquoi nous marions-vous ?